Blockchain

Blockchain: 4 transformations pour un monde prospère

Avant d’écrire ça, j’étais un peu découragé de la manière dont la technologie blockchain est perçue du grand public. J’ai donc cru bon d’écrire un peu pour vous ouvrir les yeux sur ce que peuvent représenter des technologies comme le Bitcoin et Ethereum par exemple.

Si tu ne sais pas ce qu’est la blockchain, je t’invites à lire mon dernier article ici

En sachant les objectifs primaires de la technologie, soit de permettre le transfert de valeur d’une personne à une autre, sans intermédiaire, dans un système décentralisée, transparent et immuable, j’ai poussé ma réflexion et j’ai imaginé à quoi pourrait ressembler une société sur la blockchain.

decentralisee

Voici donc mes hypothèses de départ:

1. Au lieu de rassembler et de redistribuer la richesse comme nous le faisons actuellement, ne pourrait-elle pas être pré-distribuée d’avance?

2. Serait-ce possible de démocratiser la manière dont la richesse est créée en premier lieu ?

C’est avec ces deux questions que je suis parti dans ma quête d’un monde équitable, transparent dans lequel les individus ont une confiance inébranlable dans leur système économique et politique. Voici donc les 4 grands axes qui selon moi, nous permettront d’atteindre cette utopie.

1. Protéger l’information dans des registres publics infalsifiables:  

Un des premiers élément constituant de la blockchain, le concept de base de données décentralisée et accessible par tout le monde. Sans trop aller dans le détail, voici un exemple réel qui me plaît bien. Les systèmes de vote. Imaginez un système où chaque participant n’a qu’un seul vote. Lorsque soumis, ce vote et les informations s’y rattachant sont envoyées dans la blockchain et deviennent alors accessibles par tous. À partir de ce moment, une trace avec incluant date, heure et identité virtuelle sera laissée et ne pourra jamais être falsifiée. Bref, en offrant un système transparent et infalsifiable, imaginez à quel point nous aurions eu l’heure juste avec les élections de M.Trump!

Voici un exemple très intéressant – FollowMyVote

followmyvote_vote_blockchain


2. Créer une réelle économie de partage

L’économie de partage est selon moi, un autre concept énormément bafoué. Lorsqu’on entends parler de disrupteurs comme Uber, AirbNb, etc. Je rigoles beaucoup quand on me dit que des entreprises avec des valeurs respectives de 5.1 et 3.8 milliards ,sont des piliers pour l’économie de partage. Ils ont certes mis la table, mais les vraies “disruptions” sont encore à venir.

Voici ma version d’une économie de partage rendue possible grâce à la blockchain. Imaginez un B-Airbnb (Blockchain – Airbnb) dans lequel tous les membres sont propriétaires, avec une technologie de confiance leur permettant de les aider avec, la création de contrats, l’identification des parties et leur réputation. Tout ça en payant nettement moins cher qu’à l’heure actuelle.


3. Reprendre possession de notre identité:

Permettre aux gens de posséder leur propres données personnelles est quelque chose qui m’intéresse particulièrement. En 2017 et plus que jamais, le plus grand actif (asset)  à posséder, sont les données personnelles. Depuis l’arrivée du web, nous jouons au petit poucet en laissant des miettes de pain virtuelles au fil des ans. Cumulées, ces données représentent ton “toi” virtuel. Ce “toi” virtuel, en sait probablement même plus sur ta personne que toi-même. Te souviens-tu de ce que tu as acheté et où tu étais à pareille date l’an dernier? Sûrement pas. Lui oui. L’ironie, c’est que nous ne sommes même pas propriétaires cette information et que l’argent à faire, ce n’est pas nous qui le faisons. Je vous laisse deviner qui.

À l’heure actuelle, la startup Personal Black Box tente de créer une boîte noire virtuelle dont vous êtes 100% propriétaires et vous seuls décidez de ce que vous souhaitez transmettre à des fins publicitaires ou autres.


4. Assurer la compensation des créateurs de valeurs

Il y a tellement de créateurs de contenus (écrit, musique, vidéo) qui ne reçoivent pas une juste compensation pour leur travail. Pourquoi? à cause d’un système de propriété intellectuelle brisé par la première ère d’internet. Prenons la musique, par exemple.

Un musicien ne recevra que des miettes pour sa création. Il y a 25 ans, Les royautes pour un “hit” à 1 millions d’écoutes rapportaient environ 45 000$. Maintenant, avec le même “hit, vous faites un gros 36 dollars. Assez pour acheter une pizza et une frite !

La Blockchain gagne gros en valeur pour ces gens, car elle permet aux créateurs d’être tous payés à leur juste valeur en plus de distribuer leur contenu sans intermédiaires. Voici deux exemples de projets blockchain intéressants à ce niveau:

Mycelia – dont la mission est d’habiliter un écosystème de l’industrie musicale juste, durable et dynamique impliquant tous les services d’interaction musicale en ligne.

Steemit – Un réseau social qui paye ses créateurs de contenus les plus pertinents.avec des Steem, leur crypto-monnaie. En ce moment, 1 STEEM = 1,33$ CAD


En conclusion, il faut dire que je suis content que mes deux hypothèses initiales soient validées. J’espère avoir réussis à t’intéresser avec mon petit monde de rêve.

Je t’invites également à me contacter personnellement si jamais tu as quelque question commentaire ou remarque sur le sujet.

Author


Avatar

Vincent Camiré

Vincent est un geek spécialiste en marketing passionné par le monde des affaires, le comportement du consommateur et les nouvelles technologies. Avec une approche axée sur la croissance, il travaille avec les entrepreneurs, gestionnaires et équipes stratégiques afin de développer une expérience numérique différente et sans friction que les clients vont adorer.